Les romans

Les romans

Le chant envoûtant des clarines

Le chant envoûtant des clarines

Personnages majeurs

Julien Forclaz

La cinquantaine approchante, Julien aurait pu mener une vie de confort et d’insouciante auprès de sa compagne Florence et de leur fille Manon. Mais c’est sans compter les fantômes de son passé qui, malgré ses nombreuses tentatives à les chasser, reviennent désespérément le hanter. De fait, sa psychologie est trouble, perturbée, et malgré une forme d’amour sincère qu’il porte à sa compagne, son attitude met en péril l’harmonie et la stabilité de son couple.

De retour à Granier, d’autres spectres vont venir le tourmenter…

Bénédicte Fabiani, née Benedetta Novella

Bénédicte est la fille de Francesca Fabiani, émigrée italienne. Malgré sa naissance à Granier elle assume ses origines de l’autre côté de la frontière, dans le Val di Cogne. Amour de jeunesse de Julien elle n’a cessé de l’aimer au point de lui dédier sa vie. Pendant sa longue absence elle a malgré tout réussi à mener à bien son rêve d’enfant de devenir chevrière. Elle entretient ainsi un troupeau d’une petite centaine de bêtes qu’elle exploite pour le lait et la confection de ses fromages.

Estelle Fodédé née Cholin

Estelle est issue de deux longues lignées de granierains qui, chacune à leur manière, a marqué la vie du village. Cousine issue de germains avec Julien, ils entretiennent ensemble de fabuleux souvenirs d’enfance, leurs deux familles, les Forclaz et les Cholin, ayant été très proches. Mariée à Francis, Julien s’aperçoit néanmoins de son attitude trouble à son égard, jusqu’à découvrir qu’elle entretien pour lui des sentiments puissants…

Francis Fodéré

Originaire de Maurienne, la vallée d’à côté, Francis est avant tout amoureux de ses montagnes auxquelles il se voue sans retenue tout au long de l’année. Bravant quelquefois des conditions difficiles, il revendique le fait de toujours pouvoir assouvir sa passion pour la randonnée dont, la plupart du temps, il exclut Estelle en toute bonne conscience.

Estelle et Francis n’ont pas d’enfants, là constitue sans doute le drame de leur vie.

Florence Meyer

De quinze ans sa cadette, Florence voue un amour profond et sincère à Julien. Enceinte dès les premiers temps de leur idylle, leur vie commune se poursuit depuis bientôt sept ans. Malgré les sentiments de Julien à son égard et qu’elle ressent comme véritablement sincères, leur relation est perturbée par la psychologie tortueuse de celui-ci. Particulièrement attentive, elle a toujours tenté d’en connaître les dessous, et si elle les devine directement liés à ses souvenirs d’enfance à Granier, elle n’en a toujours pas percé le secret.

Manon Forclaz

Manon rayonne par l’innocence de ses cinq ans. Fille de Julien et de Florence, elle jouit de leur amour tout en subissant les aléas de leur relation.

Baptiste et Mathilde Duferray

Baptiste est l’ami d’enfance de Julien, celui de toutes les confidences. Lorsque Julien le retrouve à l’occasion de son retour au village, il s’aperçoit que leur amitié est intacte. Baptiste poursuit à Granier le chemin qui lui avait été tracé par son père, celui de l’amour des bêtes. Cette passion s’exprime tout naturellement au sein du Gaec où il a acquis une solide notoriété en matière de sélection de la race Tarine qui s’étend dans toute la vallée de Tarentaise. Au-delà de l’amitié qui les lie, Baptiste est véritablement la conscience de Julien.

Baptiste est marié à Mathilde. Liés par un amour fou ils se sont mariés peu de temps après le départ de Julien de Granier. De leur union sont nés trois enfants.

Bruno

Bruno fait lui aussi partie du cercle restreint des amis d’enfance de Julien. Très jeune il a vécu une relation passionnelle avec Audrey qui l’a quitté très tôt pour continuer sa vie ailleurs, et il ne s’est jamais remis de cette rupture. Bruno est depuis replié sur lui-même, vivant presque au jour le jour, partageant son existence entre son chagrin d’amour et l’élevage des moutons, passion héritée de ses ancêtres.

Francette

Si elle n’est pas un personnage clé du roman, elle en constitue néanmoins le petit clin d’œil frais et tout en sourire. Elle est la stagiaire douée et dévouée à la chèvrerie de Bénédicte.

L’Adjudant Milliez

Officiant à la gendarmerie d’Aime, l’Adjudant Milliez se révèle le personnage incontournable dans la vie de Julien depuis son retour au pays. Sa présence s’exprime de manière très équivoque, à la fois dans le soutien et dans l’adversité.

Andrea

Andrea est le cousin ignoré de Bénédicte… Il prend toute son importance dans la dernière partie du roman.

Et Victor Cholin ?...

Si Victor n’est pas un personnage vivant du roman — l’histoire commence à la veille de ses obsèques — c’est sans doute le plus important. Il s’exprime en filigrane tout au long des aventures que vont vivre les différents protagonistes. On pourrait presque dire que c’est lui qui tire les ficelles, si ce n’est depuis l’au-delà du moins grâce aux dispositions qu’il a prises avant de partir. L’histoire commence avec lui, elle se termine par lui aussi…

De Lyon à Granier Double trouble Chute libre Les écritures en cours